Qui dit Impôt dit Duflot

Vigilance Météo

Vigilance Météo France

Journée de solidarité : comment l’appliquer dans les entreprises ?

La journée de solidarité est une journée de travail non rémunérée pour les salariés. Elle consiste en une journée de travail supplémentaire (qui peut éventuellement être fractionnée en heures), destinée au financement d'actions en faveur de l'autonomie des personnes âgées ou handicapées. Les travailleurs indépendants non salariés ne sont pas concernés.

En stage… à l’école Lenôtre !

Quatre jeunes suivis par la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) ont effectué un stage au sein de la prestigieuse école de cuisine Lenôtre, du 13 au 15 juin 2018. La « Nougat Team », comme ils s'appelaient, a remporté le prix de la toque d'or du concours culinaire des Parcours du Goût, manifestation nationale organisée par la PJJ, en avril 2018 à Toulouse (Haute-Garonne).

Crédits photo: MJ/DR170 jeunes en conflit avec la loi ont concouru lors des Parcours du goût, les 14 et 15 avril, en Haute-Garonne. Ce concours et salon culinaire, organisé par la protection judiciaire de la jeunesse, était parrainé par le chef étoilé Michel Sarran.

Au milieu de tous ces jeunes, Fabrice Brunet, président du jury et chef des ateliers création Lenôtre, a remis la toque d’or à la « Nougat Team », de l’Unité éducative d’activité de jour de Valence. En récompense : une formation de trois jours dans la prestigieuse école Lenôtre.

Apprendre les bases de la cuisine

Accompagnés par leurs éducateurs, ils ont été accueillis par Stéphane Chicheri, directeur technique. Les jeunes ont visité le site de production et appris les bases des techniques de la cuisine (lever un filet de saumon, habiller et préparer une volaille fermière, réaliser une pâte feuilletée).

Après l’effort le réconfort : ils ont également dégusté les recettes confectionnées : poêlée minute de gambas, courgette menthe et curry, mousse vegan coco chocolat, etc.

Favoriser l’insertion professionnelle des jeunes pris en charge

Crédits photo: MJ/DRCette formation a permis aux jeunes de découvrir les nombreux métiers de bouche et d’échanger avec les professionnels de l’école, sur les perspectives de carrière possibles. Les chefs ont été agréablement surpris par leur motivation et admiratifs de la mission éducative de la PJJ : « il me semble que nous avons peut-être suscité des vocations. Je crois que le métier d’éducateur me plairait pas mal aussi… J’ai deux CV pour l’année prochaine. Merci à vous de m’avoir fait découvrir votre univers ».