Qui dit Impôt dit Duflot

Vigilance Météo

Vigilance Météo France

Logiciels de caisse certifiés : ce qu’il faut savoir

La direction générale des Finances publiques (DGFiP) a récemment publié des précisions sur les nouveaux logiciels de caisse (Bofip du 4 juillet 2018), notamment sur les instruments de mesures réglementés (balances avec fonctionnalité de caisse intégrée, par exemple).

Concours Faites des mots en prison


Le 4 juillet 2018, la direction de l’administration pénitentiaire, le ministère de la culture et la DGLFLF (délégation générale aux langues de France), respectivement représentés par Gwendal HELARY, responsable des politiques culturelles et sportives, Nicolas Merle, chargé de mission au service de la coordination des politiques culturelles et de l'innovation et André Catillon, chargé  de mission étaient accueillis à la maison d’arrêt de SAINTES pour décerner à une personne sous main de justice l’un des deux prix spéciaux du jury de ce concours d’écriture poétique interministériel né en 2015 sous l’impulsion du ministère de la justice et de la culture.

Si ce dispositif vise à plus long terme la lutte contre l’illettrisme, il a surtout pour objectifs de créer une dynamique de projet autour du champ de la lecture et de l’écriture au sein des prisons françaises. Ce concours doit donner envie d’écrire, de s’exprimer, en autonomie ou accompagné, seul et/ou en groupe.

Cette année le thème HUMANITE(S) s’est imposé de lui-même. Il a recueilli l’unanimité des cinq membres du comité de pilotage présidé par l’écrivaine et musicienne Martine KONORSKI. Ce thème, très large, aura été porteur et fédérateur.

En effet, ce ne sont pas moins de 204 œuvres qui ont été soumises aux membres de jury.  Celles-ci de nature textuelles, sonores, visuelles, plastiques et graphiques ont été réalisées par 193 personnes sous main  de justice, provenant de plus de trente établissements, de toutes les DISP et de la mission outre-mer.

Cinq prix ont donc été décernés :

- Dans la catégorie individuelle encadrée, le texte, « Quelque part » Composé par Marc-Antoine, écroué à la maison d’arrêt de Mulhouse :

>  Voir le texte

- Dans la catégorie individuelle non encadrée, le texte « l’Humanités, l’avoire, l’avide, l’aveugle »composé par BOAGAN, écroué au centre pénitentiaire de Nouméa :

>  Voir le texte

- Dans la catégorie collective, le texte « waiting for humanity, genèse », composé par The Distorded Angel, écroué au CP de Lille Annœullin et Carole-Anne, intervenante,  mis en musique par Carole-Anne et la formation vidéo du centre pénitentiaire de Lille Annœullin :

>  Voir le texte

 

- Dans la catégorie spéciale du jury, outre l’œuvre récompensée au sein de la maison d’arrêt de Saintes, « je me suis assise… » Et « farandole », une composition plastique et graphique, « cinq plongées » produite par Olivier, écroué à Saint-Pierre et Miquelon :

>  Voir le texte

Farandole .

Comme pour les textes produits en 2016, nous espérons pouvoir éditer un nouveau corpus cette année qui sera composé, outre des textes primés, d’une trentaine d’œuvres qui ont particulièrement retenu l’attention du jury.