Stratégie en faveur de l’égalité entre les hommes et les femmes 2020-2025

Réalisations en matière d’égalité hommes-femmes

Bien que des inégalités subsistent, l’UE a réalisé des progrès importants en matière d’égalité hommes-femmes au cours des dernières décennies, grâce à:

  • la législation concernant l’égalité de traitement,
  • l’intégration de la dimension de genre dans toutes les politiques,
  • l’adoption de mesures spécifiques en faveur de l’émancipation des femmes.

Parmi les tendances positives, on note une augmentation du nombre de femmes sur le marché du travail et des progrès en matière d’éducation et de formation.

La disparité entre les sexes demeure toutefois bien réelle et, sur le marché du travail, les femmes sont toujours surreprésentées dans les secteurs les moins rémunérés et sous-représentées aux postes à responsabilités.

Stratégie en faveur de l’égalité hommes-femmes 2020-2025

La stratégie de l’UE pour l’égalité entre les hommes et les femmes répond à l’engagement pris par la Commission von der Leyen de parvenir à une Union de l’égalité. Elle présente des objectifs et des actions visant à accomplir, d’ici à 2025, des progrès significatifs vers une Europe respectueuse de l’égalité entre les hommes et les femmes. Le but est de parvenir à une Union où les femmes et les hommes, les filles et les garçons, dans toute leur diversité, sont libres de suivre la voie qu’ils ont choisie dans la vie et ont les mêmes chances de mener une vie prospère, et où ils peuvent participer à notre société européenne et la diriger en toute égalité.

Les principaux objectifs sont de mettre fin aux violences à caractère sexiste, de bousculer les stéréotypes sexistes, de combler les écarts hommes-femmes sur le marché du travail, de parvenir à une participation égale dans les différents secteurs de l’économie, de remédier à l’écart de rémunération et de retraite entre les femmes et les hommes, de combler l’écart hommes-femmes en matière de prise en charge des responsabilités familiales et de parvenir à un équilibre hommes-femmes dans la prise de décision et en politique. La stratégie poursuit une double approche associant l’intégration de la dimension d’égalité hommes-femmes à des actions ciblées, sa mise en œuvre reposant sur le principe horizontal d’intersectionnalité. Bien que la stratégie se concentre sur des actions menées au sein de l’UE, elle est cohérente avec la politique extérieure de l’UE en matière d’égalité hommes-femmes et d’émancipation des femmes.

Les mesures contraignantes en matière de transparence salariale, que la Commission européenne a proposées le 4 mars 2021, constituent un des premiers résultats attendus de la stratégie.

Le 8 mars 2022, la Commission a adopté une nouvelle proposition de directive européenne sur la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique. Cette proposition vise à introduire des règles minimales ciblées sur les droits de cette catégorie de victimes de la criminalité et à ériger en infractions pénales les formes les plus graves de violence à l’égard des femmes et de cyberviolence.

La directive relative à la présence des femmes dans les conseils d’administration, qui vise à améliorer l’équilibre hommes-femmes dans les postes de décision des plus grandes sociétés cotées de l’UE, constitue une avancée majeure. Après dix ans de négociations, la directive a finalement été adoptée le 22 novembre 2022.

Le 8 mars 2023, la Commission européenne a lancé une campagne pour remettre en cause les stéréotypes sexistes. Cette campagne organisée à l’échelle de l’UE combat les stéréotypes touchant tant les hommes que les femmes dans différents aspects de leur vie, tels que les choix de carrière, le partage des responsabilités familiales et la prise des décisions. Il s’agit d’un résultat concret de la stratégie en faveur de l’égalité entre les hommes et les femmes 2020-2025.

Commenter n'est pas autorisé pour le moment