• Conférence de presse immobilière nationale 2020 jeudi 10 décembre 2020
    La conférence de presse annuelle sur le marché immobilier en 2020 en France s'est tenue, ce jeudi 10 décembre en visioconférence.Me David Ambrosiano, Président du Conseil supérieur du notariat et Me Peggy Montesinos, Membre du Bureau du CSN en charge des affaires immobilières notariales ont procédé à l'ouverture des travaux.Me Frédéric Violeau, Président de l’Institut […]
    webmestre
  • Présentation du Nouveau Bureau du Conseil supérieur du Notariat 2020-2022 jeudi 22 octobre 2020
    David Ambrosiano, 50 ans, notaire à Fontaine (Isère), a été élu Président du Conseil supérieur du notariat au cours de l'Assemblée Générale qui s'est déroulée les 20 et 21 octobre 2020.Découvrez la composition du nouveau Bureau du Conseil supérieur du notariat
    webmestre
  • Les propositions adoptées par le 116ème Congrès des notaires jeudi 15 octobre 2020
    Le 116ème Congrès des notaires de France abordait cette année la thématique de la protection.1ère partie : Protéger les vulnérables Les défis du grand âge Le mandat de protection future en détails2ème partie : Protéger les proches Les nouveaux enjeux, la plupart du temps mal connus, de la succession Mariage , Pacs ou union libre […]
    webmestre
  • 116ème Congrès des notaires : Protéger mercredi 4 mars 2020
    "Protéger sa famille et ses proches, protéger les plus vulnérables, protéger ses biens et ses droits… Autant d’interrogations au coeur de la vie des Français ! La protection sera le thème central du 116e Congrès des notaires de France ! C’est l’essence même de la mission du notaire, qui accompagne nos concitoyens à chaque étape-clés […]
    webmestre
  • Conférence de presse immobilière nationale 2019 mardi 10 décembre 2019
    La conférence de presse annuelle sur le marché immobilier en 2019 en France s'est tenue, ce mardi 10 décembre, au Conseil supérieur du notariat.Me Rozenn Le Beller, Membre du Bureau et Responsable du Pôle immobilier du Conseil supérieur du notariat et Me Stéphane Adler, Vice-Président de la Chambre des Notaires de Paris ont procédé à l'ouverture […]
    webmestre
  • Les propositions adoptées par le 115ème Congrès des notaires jeudi 6 juin 2019
    Le 115ème Congrès des notaires de France abordait cette année la thématique de l'International.La commission N°1 "S'orienter" du lundi 3 juinLes travaux de cette commission ont été dirigés par Me Caroline GINGLINGER-POYARD, Présidente - Notaire à Saint-Quentin Fallavier, et Me Marianne SEVINDIK, Rapporteur - Notaire à Rouen.La commission N°2 "Rédiger" du mardi 4 juinLes travaux […]
    webmestre
  • 115ème Congrès des notaires - L'international mardi 19 mars 2019
    "Le Congrès des Notaires se consacre à une réalité souvent méconnue. Tous les jours, des millions de Français interagissent à l’international. Par leurs relations familiales, parce qu’ils ont un parent qui vit loin de nos frontières ou un conjoint d’origine étrangère. Pour une vie au soleil ou pour leur travail, plusieurs centaines de milliers (plus […]
    webmestre
  • Loi de finances 2019 - Présentation et actualité fiscale vendredi 11 janvier 2019
    Laurence BRIDAY-LELONG notaire, et Nora VARTANYAN expert-comptable, font un tour d’horizon des dispositions impactant les revenus.
    webmestre
  • Conférence de presse immobilière nationale 2018 jeudi 13 décembre 2018
    La conférence de presse annuelle sur le marché immobilier en 2018 en France s'est tenue, ce jeudi 13 décembre, à la Chambre des notaires de Paris. Me Rozenn Le Beller, Membre du Bureau et Responsable du Pôle immobilier du Conseil supérieur du notariat et Me Stéphane Adler, Vice-Président de la Chambre des Notaires de Paris ont […]
    webmestre
  • Présentation du Nouveau Bureau du Conseil supérieur du Notariat 2018-2020 jeudi 25 octobre 2018
    Jean-François Humbert, 61 ans, notaire à Paris, a été élu Président du Conseil supérieur du notariat au cours de l'Assemblée Générale qui s'est déroulée les 23 et 24 octobre 2018.Découvrez la composition du nouveau Bureau du Conseil supérieur du notariat. 
    webmestre

Simplification et accélération de la liquidation judiciaire

L'ordonnance du 12 mars 2014 a profondément remanié la procédure de liquidation judiciaire. Anne-Cécile Soulard, magistrate, adjointe au chef du bureau du droit de l'économie des entreprises au ministère de la Justice, revient sur les grandes modifications introduites par cette ordonnance.

 

Ecoutez l'interview :

 


 

Quelles sont les formes de liquidation judiciaire qui existent aujourd’hui et qu’est-ce qui les différencie ?

Crédits photo : Caroline Montagné - DICOMAnne-Cécile Soulard (A-C Soulard) : Il existe une seule procédure de liquidation judiciaire mais cette procédure peut être simplifiée pour les petites entreprises, c’est-à-dire pour les entreprises qui ne disposent pas d’actif immobilier et qui ont un chiffre d’affaires et un nombre de salariés inférieurs à certains seuils. Dans le cas de très petites entreprises, cette liquidation judiciaire simplifiée est même obligatoire. L’ordonnance permet d’accélérer encore ces procédures puisque désormais la liquidation judiciaire simplifiée des très petites entreprises durera au maximum neuf mois. Par ailleurs, les modalités de la vente des biens sont encore assouplies. De cette façon, le chef d’entreprise subira moins longtemps les contraintes de la procédure collective et pourra plus facilement créer une affaire ensuite.

Pourquoi l’ordonnance du 12 mars 2014 simplifie-t-elle encore la liquidation judiciaire ?

(A-C Soulard) : Certaines procédures de liquidation judiciaire peuvent durer très longtemps. En effet, la procédure ne peut être clôturée tant qu'il reste des biens de la société à vendre. Ces biens peuvent être très longs à vendre, notamment si la valeur de ces biens est tellement faible qu’il n’y a aucun acheteur. Or, tant que la procédure de liquidation judiciaire n’est pas clôturée, le chef d'entreprise reste dessaisi et ne peut gérer une autre affaire. C’est pourquoi, l’ordonnance permet de clôturer la procédure de liquidation judiciaire lorsqu’il reste des biens invendables. De même, il sera désormais possible de clôturer la liquidation judiciaire lorsque le chef d'entreprise est partie à une autre instance qui est toujours en cours. Dans ce cas, le tribunal désignera un mandataire judiciaire qui sera chargé de poursuivre ces instances en cours après la clôture de la liquidation judiciaire.

Que prévoit le texte afin de favoriser le rebond du chef d'entreprise qui connaît de grandes difficultés économiques ?

(A-C Soulard) : L’ordonnance crée une nouvelle Crédits photo : Caroline Montagné - DICOMprocédure réservée à l'entrepreneur individuel dont l’actif déclaré est inférieur à 5 000 euros. Cette nouvelle procédure s'appelle le rétablissement professionnel. Elle se différencie des procédures collectives et notamment de la liquidation judiciaire en ce que le chef d'entreprise n’est pas dessaisi de ses affaires et que le droit de poursuite individuelle de ses créanciers n’est pas suspendu. Ce rétablissement professionnel consiste en une enquête de quatre mois menée par un mandataire judiciaire sous le contrôle d’un juge commis. Ce mandataire judiciaire vérifie notamment que le chef d'entreprise est de bonne foi et n’a pas dissimulé d’actifs. La clôture du rétablissement professionnel entraîne l’effacement des dettes nées antérieurement au jugement.

L'ordonnance prévoit également plusieurs dispositions afin de permettre au chef d'entreprise de préserver son patrimoine familial…

(A-C Soulard) : En effet ! C'est ainsi que des membres de la famille du chef d'entreprise pourront par exemple, sous certaines conditions, acquérir des biens mis en vente dans le cadre de la liquidation judiciaire alors que cela leur est actuellement interdit. Cette mesure permettra d’éviter dans certains cas la perte d’un patrimoine familial, en matière immobilière notamment. En outre, le chef d'entreprise pourra bénéficier de délais de grâce pour quitter sa maison d’habitation lorsque celle-ci est mise en vente. Pour résumer, l'ensemble de ces nouvelles mesures permettront de simplifier le traitement des difficultés des entreprises, d'accélérer la liquidation judiciaire et de favoriser le rebond du chef d'entreprise.  

Interview réalisée par Damien ARNAUD - SG/DICOM

 

En savoir plus :

- le dossier complet

- la présentation de l'ordonnance en Conseil des ministres

- la réforme en bref

- le décret d'application

- « Le texte renforce et étend les mesures de détection et de prévention »

- « L'ordonnance facilite le recours aux procédures de prévention »

- du nouveau en matière de sauvegarde

- zoom sur la nouvelle procédure de sauvegarde accélérée

- les modifications en matière de liquidation judiciaire

- l'évolution des procédures collectives de 2006 à 2012

Commenter n'est pas autorisé pour le moment