• Conférence de presse immobilière nationale 2020 jeudi 10 décembre 2020
    La conférence de presse annuelle sur le marché immobilier en 2020 en France s'est tenue, ce jeudi 10 décembre en visioconférence.Me David Ambrosiano, Président du Conseil supérieur du notariat et Me Peggy Montesinos, Membre du Bureau du CSN en charge des affaires immobilières notariales ont procédé à l'ouverture des travaux.Me Frédéric Violeau, Président de l’Institut […]
    webmestre
  • Présentation du Nouveau Bureau du Conseil supérieur du Notariat 2020-2022 jeudi 22 octobre 2020
    David Ambrosiano, 50 ans, notaire à Fontaine (Isère), a été élu Président du Conseil supérieur du notariat au cours de l'Assemblée Générale qui s'est déroulée les 20 et 21 octobre 2020.Découvrez la composition du nouveau Bureau du Conseil supérieur du notariat
    webmestre
  • Les propositions adoptées par le 116ème Congrès des notaires jeudi 15 octobre 2020
    Le 116ème Congrès des notaires de France abordait cette année la thématique de la protection.1ère partie : Protéger les vulnérables Les défis du grand âge Le mandat de protection future en détails2ème partie : Protéger les proches Les nouveaux enjeux, la plupart du temps mal connus, de la succession Mariage , Pacs ou union libre […]
    webmestre
  • 116ème Congrès des notaires : Protéger mercredi 4 mars 2020
    "Protéger sa famille et ses proches, protéger les plus vulnérables, protéger ses biens et ses droits… Autant d’interrogations au coeur de la vie des Français ! La protection sera le thème central du 116e Congrès des notaires de France ! C’est l’essence même de la mission du notaire, qui accompagne nos concitoyens à chaque étape-clés […]
    webmestre
  • Conférence de presse immobilière nationale 2019 mardi 10 décembre 2019
    La conférence de presse annuelle sur le marché immobilier en 2019 en France s'est tenue, ce mardi 10 décembre, au Conseil supérieur du notariat.Me Rozenn Le Beller, Membre du Bureau et Responsable du Pôle immobilier du Conseil supérieur du notariat et Me Stéphane Adler, Vice-Président de la Chambre des Notaires de Paris ont procédé à l'ouverture […]
    webmestre
  • Les propositions adoptées par le 115ème Congrès des notaires jeudi 6 juin 2019
    Le 115ème Congrès des notaires de France abordait cette année la thématique de l'International.La commission N°1 "S'orienter" du lundi 3 juinLes travaux de cette commission ont été dirigés par Me Caroline GINGLINGER-POYARD, Présidente - Notaire à Saint-Quentin Fallavier, et Me Marianne SEVINDIK, Rapporteur - Notaire à Rouen.La commission N°2 "Rédiger" du mardi 4 juinLes travaux […]
    webmestre
  • 115ème Congrès des notaires - L'international mardi 19 mars 2019
    "Le Congrès des Notaires se consacre à une réalité souvent méconnue. Tous les jours, des millions de Français interagissent à l’international. Par leurs relations familiales, parce qu’ils ont un parent qui vit loin de nos frontières ou un conjoint d’origine étrangère. Pour une vie au soleil ou pour leur travail, plusieurs centaines de milliers (plus […]
    webmestre
  • Loi de finances 2019 - Présentation et actualité fiscale vendredi 11 janvier 2019
    Laurence BRIDAY-LELONG notaire, et Nora VARTANYAN expert-comptable, font un tour d’horizon des dispositions impactant les revenus.
    webmestre
  • Conférence de presse immobilière nationale 2018 jeudi 13 décembre 2018
    La conférence de presse annuelle sur le marché immobilier en 2018 en France s'est tenue, ce jeudi 13 décembre, à la Chambre des notaires de Paris. Me Rozenn Le Beller, Membre du Bureau et Responsable du Pôle immobilier du Conseil supérieur du notariat et Me Stéphane Adler, Vice-Président de la Chambre des Notaires de Paris ont […]
    webmestre
  • Présentation du Nouveau Bureau du Conseil supérieur du Notariat 2018-2020 jeudi 25 octobre 2018
    Jean-François Humbert, 61 ans, notaire à Paris, a été élu Président du Conseil supérieur du notariat au cours de l'Assemblée Générale qui s'est déroulée les 23 et 24 octobre 2018.Découvrez la composition du nouveau Bureau du Conseil supérieur du notariat. 
    webmestre

La DPJJ et l’Europe

A l'occasion de la journée de l'Europe, focus sur des actions mises en place par la direction de la protection judiciaire de la jeunesse en faveur de la sensibilisation des jeunes pris en charge et des professionnels à l'aventure de la construction européenne.
Une formation ouverte sur l’Europe

Logo ENPJJChaque année, les directeurs stagiaires en deuxième année de formation statutaire à l’Ecole nationale de protection judiciaire de la jeunesse (ENPJJ) effectuent un stage de deux semaines dans une institution d’un pays de l’Union européenne, en charge de la jeunesse difficile ou en difficulté. Cela s’inscrit dans une perspective de droit comparé. A l’intérêt éducatif de cette démarche se rajoute l’aventure, formative, d’avoir à en rendre compte. En 2015, les 14 directeurs de la 23ème promotion, partis dans 9 pays, ont témoigné de l’utilité de cette expérience. L’occasion de mieux comprendre le contexte d’intervention des cadres de la protection judiciaire de la jeunesse, dans sa complexité comme dans sa riche histoire institutionnelle. Tous aspirent à puiser dans ces rencontres de nouvelles voies d’action et d’organisation pour les services.

 

Échanger sur les pratiques

Des journées européennes thématiques permettent de comparer les modes de prise en charge développés en Europe. La direction inter-régionale de la protection judiciaire de la jeunesse Grand-Ouest a notamment organisé, en juin 2015, à Rennes, deux journées réunissant des personnels des secteurs public et associatif habilité de la protection judiciaire de la jeunesse et des magistrats pour échanger sur la prise en charge éducative des enfants et des adolescents en conflit avec la loi en Europe. Onze professionnels venus d’Allemagne, des Pays-Bas, de Belgique, d’Irlande et d’Espagne ont présenté les méthodes d’accompagnement des jeunes mises en place dans leur pays. Au programme : un temps consacré à la justice restaurative, la présentation d’expériences étrangères sur l’évaluation, sur la place du parquet ou encore sur les alternatives à la détention.

Pour favoriser le partage de bonnes pratiques, la direction de la protection judiciaire de la jeunesse est également engagée auprès de auprès de l'Observatoire international de justice juvénile (OIJJ) pour un projet portant sur la prévention de la radicalisation des mineurs en détention. Ce dernier a été retenu par la Commission européenne dans la cadre  d’un appel à projets portant sur la problématique de la radicalisation. Les travaux doivent débuter en mai 2016 pour une durée de deux ans. Objectifs ? Échanger sur les pratiques européennes concernant la lutte contre la radicalisation des mineurs et former le personnel judicaire (magistrats, procureurs, greffiers, avocats, officiers de probation, médiateurs, travailleurs sociaux) sur les réponses à apporter. Des visites d’étude thématiques seront organisées sur les pratiques établies en Belgique, en Allemagne et aux Pays-Bas. Cela devrait aboutir à la rédaction d'un manuel destiné aux professionnels de la justice pénale synthétisant les différentes réponses possibles au problème de la radicalisation des mineurs dans le cadre de la détention et des alternatives à la détention. Chaque partenaire devra par la suite faire traduire ce manuel  et prévoir une journée de formation des professionnels de justice dans son Etat, les fonds étant apportés par l'OIJJ.

 

Découvrir les institutions européennes

En mai 2015, un groupe de jeunes et de professionnels de la PJJ des Yvelines et des membres de deux clubs de prévention se sont rendus à Bruxelles pour visiter le parlement européen. Ils avaient déjà visité le parlement européen de Strasbourg en juin 2013. Ils ont ainsi pu découvrir les missions et les enjeux et cette institution de l’Union européenne qui légifère sur la vie quotidienne de plus de 500 millions de personnes. Cette démarche éducative et citoyenne vise à amener les mineurs à se questionner sur leur propre appartenance identitaire. Elle a également pour but de contribuer à ouvrir des perspectives allant au-delà des frontières de l’hexagone et à signifier à ces jeunes qu’il existe des possibilités de mobilité et d’insertion en Europe.

Commenter n'est pas autorisé pour le moment