Qui dit Impôt dit Duflot

Vigilance Météo

Vigilance Météo France

Le ministère de la Justice célèbre les 20 ans des SPIP

Du 14 au 18 octobre, le ministère de la Justice célèbre les 20 ans des services pénitentiaires d'insertion et de probation (SPIP).

À l’heure où la loi de programmation pour la Justice lui confère un rôle accru, et alors que de nouvelles pratiques professionnelles s’installent, les SPIP fêtent leurs 20 ans. Une opportunité pour les 103 SPIP de France de se mobiliser, et de mettre ainsi en lumière leurs métiers et missions.

À cette occasion, des manifestations auront lieu partout en France : journées portes ouvertes, présentations des métiers, programmes de prise en charge, parcours-type d’une personne suivie… seront autant d’opportunités de mettre l’accent sur les différentes actions et métiers des SPIP de l’administration pénitentiaire.

>> Voir Le programme du colloque de clôture du 18 octobre

 

Créé par le décret du 13 avril 1999, les SPIP ont pour mission principale la prévention de la récidive. Elle s’articule autour de 5 axes majeurs :

· L’évaluation de la personne suivie

· Un accompagnement adapté

· La mobilisation de l’ensemble des partenariats et politiques publiques

· L’aide à la décision judiciaire, notamment dans le cadre de rapports écrits transmis aux magistrats

· La prévention des effets désocialisants de l’incarcération

Pour cela, le SPIP intervient au sein des établissements pénitentiaires – en milieu fermé – et également auprès des personnes suivies en milieu ouvert. Il est composé d’une équipe pluridisciplinaire avec des compétences diverses, indispensables à l’évaluation et la prise en charge du public suivi.

 

Chiffres

  >> Télécharger la plaquette de présentation

Justice des mineurs : du tribunal au diplôme de cuisine

Le 26 septembre 2019, une dizaine de jeunes pris en charge par la justice ont reçu de manière solennelle leur titre professionnel « cuisine et service en salle », à Créteil (94). Une consécration pour eux après une année de formation intensive au restaurant d'application "Du soleil plein l'assiette" de la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ).

Au début de chaque année scolaire, ils sont 12 à pouvoir intégrer les formations dispensées par l'unité éducative d'activités de jour (UEAJ) de Créteil (94), appelée communément restaurant d’application « Du soleil plein l’assiette » .

Pendant une année, les jeunes sont encadrés par deux professeurs techniques et des éducateurs. Ils sont confrontés à des situations professionnelles réelles, que ce soit le midi lors de l’ouverture du restaurant à la clientèle ou lors de prestations extérieures.

Pour obtenir leur précieux sésame, chaque jeune doit valider quatre modules, en passant devant les yeux exigeants mais bienveillants d’un jury composé de professionnels de la restauration.

Avec une validation de la formation dans le courant de l’été, le restaurant attend la rentrée pour organiser sa traditionnelle remise de diplômes et montrer ainsi l’exemple à la nouvelle promotion qui vient tout juste de commencer l'année.

 

Un travail de qualité gustatif et éducatif

Les diplômes ont été remis aux jeunes par Madeleine Mathieu, la directrice de la PJJ. L’occasion pour elle de souligner le travail de qualité mené, tant d’un point de vue gustatif qu’éducatif dans ce restaurant d’application. "Ce qui est confirmé par la présence nombreuse d’anciens jeunes pris en charge", a-t-elle souligné dans son discours.

 

Un tremplin vers l'emploi

En cinq ans, 54 jeunes ont reçu un titre professionnel, leur permettant des insertions couronnées de succès, en centre de formation d'apprentis (CFA) par exemple, ou directement en emploi. Certains opèrent désormais en restauration collective ou dans des restaurants, y compris auprès de chefs reconnus.

Vous voulez déguster un repas de qualité à un coût réduit ? Rendez-vous dans l’un des restaurants d’application de la protection judiciaire de la jeunesse.

 

Crtédits photo : MJ/DR